Les gorges de la Carança, l’une des plus belles randonnées du Conflent

Une randonnée hors du commun le long du torrent de la Carança, avec ponts de singes et corniches vertigineuses au programme.

  • 8 kilomètres ; 500 mètres de dénivelé positif.
  • 5 heures de marche.
  • Difficulté : moyenne.
Gorges de la Carança © CONFLENTCANIGO
Gorges de la Carança © CONFLENTCANIGO
Gorges de la Carança© CONFLENTCANIGO
Gorges de la Carança© CONFLENTCANIGO

Jusqu’au refuge :

  • 20 kilomètres ; 1300 mètres de de dénivelé positif.
  • 8 heures de marche.
  • Difficulté : difficile.

Formée profondément dans le massif pyrénéen, la rivière de la Carança résulte de la réunion de trois torrents : Carança, Coume Mixiame et Bassibès. Au confluent entre la Têt et la rivière éponyme se trouve ainsi ce site pittoresque classé depuis 1927, véritable paysage de « carte-postale » naturelle.

Composées de parois rocheuses s’élevant à près de 1000 mètres de haut, les gorges de la Carança possèdent une richesse floristique particulière et une faune riche, caractéristique des milieux pyrénéens : isard, aigle royal, desman des Pyrénées…

Elles sont également le fameux point de départ de randonnées attractives et non dénaturées.

Le fameux chemin dans la roche, sentier vertigineux à travers la corniche, fut construit en 1943. Il servait initialement à transporter un wagon sur un rail qui acheminait le matériel et les pierres aux chantiers de production d’électricité installés plus profondément dans la montagne.

Ce parcours, déconseillé aux personnes sujettes au vertige, vous fera emprunter de nombreux ponts de singes et passerelles. Il permet à son extrémité d’accéder aux hautes randonnées d’altitude.

Gorges de la Carança© CONFLENTCANIGO

Le refuge du Ras de la Carança

Peu accessible sinon par les gorges et par des cols d’altitude sans accès routier, la vallée de la Carança vous permettra d’accéder au principal refuge d’altitude de cette zone très particulière. Le Ras de la Carança (1830m) est établi au croisement des sentiers remontant la vallée et des GR®. Il vous permettra de profiter pleinement et en plusieurs jours de ce cadre exceptionnel. Le refuge est gardé de mai à septembre et 22 couchages y sont disponibles, une partie reste ouverte pour les randonneurs de passage hors de la période estivale. Pensez à réserver !

Au-delà du refuge, vous accèderez à la haute vallée de la Carança. Il vous faudra alors gravir près de 900 mètres de dénivelé positif jusqu’au au pic de la Vache (2812m) ou pic du Géant (2881m), points culminants de la vallée. Si vous ne vous sentez pas le courage de monter si haut, le passage par de nombreux lacs et étangs d’altitude justifient à eux seuls le prétexte d’une randonnée au départ du refuge. Le plus grand et remarquable de ces lacs est l’Estany de la Carança (2264m), paysage exceptionnel d’une étendue d’eau en plein cœur d’une zone de haute montagne.

Vallée de la Carança© CONFLENTCANIGO
Vallée de la Carança© CONFLENTCANIGO